Accueil > Notre engagement planétaire

Un environnement à préserver

Son statut de leader mondial confère à OCP des responsabilités en termes de protection de l’environnement à l’échelle de la planète. Aucune composante de ses activités n’échappe à la nécessité d’une prise en charge à la fois sociale, environnementale et économique. Tous ses investissements sont « éco-conçus », adossés à des méthodes de recyclage, de valorisation ou d’élimination éco-responsables et des économies substantielles en énergie et en eau. Dans ce domaine, le groupe a notamment développé un procédé unique de gestion intégrée de ses besoins hydriques, qui optimise l’utilisation de la ressource en eau douce et favorise la mobilisation de ressources en eaux non conventionnelles, par le biais de stations d’épuration des eaux usées et d’unités de dessalement de l’eau de mer.

OCP est en outre la première entreprise marocaine à avoir adhéré au programme national de gestion sécurisée et d’élimination des PolyChloriBiphényles (PCB). Enfin, elle a porté à bout de bras le projet de création de la première ville 100% écologique d’Afrique, installée à Benguérir et baptisée « Ville Verte Mohammed-VI ».

 

PRÈS D'UN SIÈCLE


À NOURRIR LA TERRE POUR NOURRIR LA PLANÈTE

Une responsabilité sociétale

Le recours aux engrais assure aujourd’hui près de la moitié de la production alimentaire mondiale. En tant que premier pourvoyeur de phosphate à l’international, OCP a plus que jamais conscience de son rôle majeur de « nourrisseur de la planète ». Le respect qu’il voue au concept d’agriculture durable l’a incité à instituer un lieu d’échange international, le Global Food Security Forum (GFSF), au cœur duquel sont débattus les problématiques d’insécurité alimentaire et définis des plans d’action pour y mettre fin. La GFSF collabore aujourd’hui avec plusieurs institutions locales, nationales et internationales, au sein de la Global Food Secrurity Initiative, chargée de fédérer efficacement tous les projets concourant à apporter des solutions à cette insécurité alimentaire.

Au Maroc, OCP a également mis en œuvre une carte de fertilité des sols, pour constituer une base de données et permettre une utilisation raisonnée des fertilisants. L’idée directrice de cette initiative est d’accroître les rendements des surfaces cultivées, par le recours aux engrais phosphatés, tout en limitant les atteintes à l’écosystème. Un seul mot d’ordre : « Administrer la bonne dose d’engrais, au bon endroit et au bon moment. »